326.000 arbres plantés ce printemps

Nous sommes fiers d’annoncer que nous avons planté 326 790 arbres ce printemps. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport à l’année dernière. Nous avions annoncé l’année dernière que nous doublerions notre objectif pour planter 800.000 arbres en 2023, après avoir déjà planté un nombre record d’arbres en 2022․ Avec le résultat de la plantation de printemps 2023, nous sommes confiants que nous atteindrons notre objectif.

Comme vous le savez peut-être déjà, nous ne pouvons planter des semis à racines nues que lorsque les plantes sont en dormance. C’est pourquoi la plantation de printemps est plus brève que celle d’automne. En Arménie, l’hiver peut être long, les montagnes couvertes de neige au début du mois d’avril, et soudain, en quelques jours, la température peut monter à 20°C, ce qui déclenche l’activité des plantes. Telle était la situation l’année dernière. Heureusement, cette année, la nature nous a permis de commencer à planter dès mi-mars. Bien que nous ayons été interrompus par quelques jours de précipitations, nous avons réussi à planter presque deux fois plus que lors de la plantation de printemps 2022. 

Nouvelles forêts, nouvelles terres

Au cours de la plantation de printemps 2023, nous avons couvert 116 ha de notre nouvelle zone de boisement à Urasar, dans la province de Lori. Avec 360 hectares, ce terrain est plus de trois fois plus grand que nos terrains précédents. De plus, ce terrain est idéal par rapport à nos deux premières zones de boisement. L’altitude varie de 1700 à 2000 m, avec une exposition nord pour la plupart, et la qualité du sol est excellente, ce qui nous permet de planter de nombreuses espèces de feuillus et d’arbustes. Ce printemps, nous avons planté des chênes, des pommiers sauvages, des érables, des pins et des arbustes.

Les gens qui plantent des forêts

Urasar est une terre unique avec de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients, principalement en ce qui concerne l’accessibilité. Pour trouver de bonnes terres, il faut souvent s’éloigner des sentiers battus. Cela signifie qu’il n’y a souvent pas de routes ou seulement des pistes difficiles sur des sols boueux. Comme il faut attendre la fonte des neiges à la fin de l’hiver, il reste parfois peu de temps jusqu’à ce que le printemps commence et que les plantes deviennent actives. C’est particulièrement vrai dans les régions montagneuses. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une seule journée en raison de l’état des routes pendant la courte saison de plantation. Nous avons dû stabiliser un sentier étroit pour qu’un bus transportant des travailleurs ou une petite camionnette transportant des semis puisse atteindre la zone de plantation en toute sécurité. Cela devient un défi majeur lorsque l’on sait que 240 personnes et des dizaines de véhicules doivent monter et descendre la montagne chaque jour. Malgré les difficultés, nos travailleurs ont planté près de 35 000 arbres par jour, rapprochant ainsi My Forest Armenia de son objectif annuel.

Dans le même temps, en arrière-plan, nos pépiniéristes ont travaillé tout aussi dur pour fournir au « front » le nombre nécessaire de plants provenant de nos deux pépinières et de la serre. Tôt chaque matin, ils ont déterré jusqu’à 35 000 plants, les ont soigneusement emballés et liés dans des bottes de 50 plants dans des toiles de jute mouillée, puis les ont chargés dans des camions pour les envoyer dans les zones de boisement. Cette partie de notre travail ne doit pas être sous-estimée, tout doit être parfaitement synchronisé. Ce travail était plus facile avec les plants cultivés en conteneurs. En revanche, les plants en conteneurs sont plus encombrants et beaucoup plus lourds à porter vers le haut de la colline.

Votre soutien nous inspire

Nous sommes encouragés par le soutien volontaire et financier de nos partenaires et donateurs. Il nous incite à en faire plus et à couvrir davantage de zones avec des forêts. N’oubliez pas non plus que les travailleurs sont extrêmement reconnaissants de l’opportunité de travail que vous leur offrez. Les nombreux arbres qu’ils plantent leur procurent une opportunité de revenu monétaire, qui est faible dans les villages de montagne. Vous aussi, vous pouvez nous rejoindre pour participer à cet investissement à long terme en faveur d’un environnement plus vert a travers notre programme de dons mensuels.